Dr JoAnne Cornwell

« Sisterlocks », créé aux Etats-Unis dans les années 90, par Dr. JoAnne CORNWELL, rencontre un succès grandissant outre atlantique et dans les caraïbes anglaises. Le Dr JoAnne Cornwell est professeur agrégé d'études africaines et professeur de français à l’Université de San Diego, en Californie. Elle a fait des recherches sur les descendants de culture afro à travers le monde notamment sur les problèmes de cheveux lié à l'identité culturelle. Cette problématique a été la force motrice de la création la marque, Sisterlocks


Aujourd’hui, Dr Cornwell donne de nombreuses conférences sur des sujets liés à l'expression culturelle en Afrique et dans la diaspora afro, à l'échelle nationale, portant un message de célébration d’indépendance capillaire pour les femmes et dont les hommes sont enthousiastes! Aux Usa et à l'étranger (Londres, Barbade, Jamaïque ...), elle est apparue sur plusieurs talk-shows et interviews-radio.


Dimitra Lambourdière

Dimitra Lambourdière, française d’un métissage guadeloupéen et kabyle, a eu très tôt le goût de se coiffer avec des tresses, des curlys, et autres techniques de coiffage. Ses camarades de classe lui ont très vite demandé de les coiffer. Au fur des années alors que sa clientèle grandissait, elle se rend compte d’un vrai problème d’estime de soi lié à cette chevelure, semble donner tant de fil à retordre. « Nous sommes donc maudit », est une expression qui revenait très souvent… Elle décide alors de s’orienter dans un cursus universitaire en psychologie sociale afin de comprendre ce phénomène. Elle réalisera alors, une étude inspirées par les psychologues noirs-américains Kenneth Clarck et son épouse, auprès d’enfants noirs et métissés âgées de 3 à 9 ans, leur demandant de choisir entre une poupée noire et une poupée blanche alternant des cheveux lisses ou cheveux crépus : Forcée de constaté une préférence à plus de 80% pour le cheveu lisse. 

Nous avons le désire d’inviter celle et ceux qui le veulent, à faire un voyage authentique vers un retour au naturel capillaire. 

En effet, une formation pourra être programmé et dirigé par Dr Cornwell elle- même, s’il y a suffisamment d’inscription. 

Pour toute information, envoyer moi mail à contact@sisterlocks.fr 

Foire aux questions

1) Quelle est la différence entre les locks et les dreads ?

« Dreadlocks» sont associés au peuple rasta. Les cheveux sont traditionnellement laissés à l'état naturel en ne pratiquant aucune technique pour les former. Les locks «Traditionnels» sont quant à elles, soignées par mouvement circulaire d’une partition de cheveux. C’est la méthode du « twist ». Sisterlocks ™ sont des petites tortilles organisées, selon le choix de l’épaisseur de la fine locks. La sisterlocks est très légère car il n’y a pas de produit ajouté et est plus facile à gérer.

2) Du point de vue pratique, comment traiter ces locks ? (entretiens quotidien, coiffure)

Il suffit de faire un shampoing une fois par semaine et de resserrer les racines auprès d’une consultante toutes les 6 semaines voir tous les 2 mois. Il y a également la possibilité de faire une formation les resserrer soi-même.

3) Peut-on retrouver ses cheveux naturels après, dans le cas où l’on souhaite revenir au défrisage ou aux tresses diverses ?

Au cours des 6 premiers mois, les Sisterlocks peuvent être retirées de façon à être sûre que la méthode correspond à la cliente. Une fois que les sisterlocks deviennent matures, il est plus difficile de les défaire. Lorsque une « lockser » veut changer définitivement de coiffure est arrête de les resserrer les racines, les attachent jusqu’à obtenir une longueur qui lui convient puis elle coupe.

4) Ça prend combien de temps pour faire cette coiffure ?

La « session d’installation » prend environ 15 heures à 20h. Cela dépend de la longueur des cheveux, la densité 

RESEAU SOCIAL
Suivez-nous sur

CONTACTS
Email: contact@sisterlocks.fr

Merci de nous avoir contacté, nous revenons vers vous très vite!